Dégats des eaux : comment faire une déclaration de sinistre ?

Les dégâts des eaux sont des sinistres provoquant des dommages matériels considérables touchant les habitations. Les causes et les conséquences sont parfois visibles et tangibles. Pourtant, les victimes doivent faire une déclaration appropriée auprès des assureurs.

Les causes pouvant provoquer ou fortifier les dommages issus des eaux

Plusieurs sources peuvent être citées comme causes pouvant provoquer les dégâts des eaux. Tout d’abord, les inondations considérées comme catastrophes naturelles peuvent être observées comme causes des dommages. Les fortes pluies sans cesse durant quelques jours peuvent être également regardées comme sources des dégâts. L’absence des canaux d’évacuation d’eaux en est aussi une cause. Les fuites ainsi que les canalisations non conformes aux règles de l’art peuvent également être des sources considérables pouvant fortifier les dommages issus des eaux. Tout cela provoque des lourdes conséquences atteignant l’habitation et les matériels s’y trouvant. Les dégâts des eaux provoquent aussi des différends sociaux entre colocataires et/ou voisins. Des sites et plateformes professionnelles apportent sur internet des conseils et instructions importantes pour faire les points sur l’importance d’une souscription d’assurance habitation pour éviter les imprévus et le litige. Visiter le site litigelocatif.fr est vraiment conseillé pour mieux comprendre et découvrir les pratiques adaptables.    

Les conséquences pouvant atteindre une habitation

Des matériels peuvent être endommagés par les dégâts des eaux, et des litiges pourraient apparaitre entre voisins ou colocataires suite à de tels incidents. Des malfaçons non constatées peuvent être renforcées et encore abimées par l’arrivée spontanée et forte par les eaux venant d’une source. D’habitude, la coupure des courants électriques survient après des inondations et ou dégâts des eaux. Les terrains et jardins garages surtout tout ce qui se trouvent à l’intérieur d’une habitation peuvent être touchés et endommagés par l’écoulement. Les dommages matériels peuvent engendrer aussi des dépenses financières jusqu’à l’obtention de dédommagement ou remboursement. La personne victime propriétaire de la maison endommagée doit obligatoirement effectuer une déclaration de sinistre à cette fin. En général, la déclaration doit être faite au moment où la victime a connaissance du sinistre. Mais cette dernière doit absolument suivre les procédures relatives à la déclaration de sinistre.

Pratiques et procédures relatives à la déclaration de sinistre

Des pratiques et procédures sont à prendre en considération pour faire une déclaration de sinistre causé par les dégâts des eaux. Sur le plan technique, faire couper l’arrivée d’eau à l’intérieur et tout autour de l’habitation touchée est une pratique adaptable. Tout d’abord, la déclaration peut être faite par téléphone. Mais il est préférable de laisser une trace écrite. Cette déclaration de sinistre doit être également faite dans les 5 jours après l’incident suivant l’article L. 113-2 du Code des assurances. La déclaration écrite doit être adressée à la compagnie d’assurance avec laquelle la victime a passé le contrat. Elle doit contenir les mentions et renseignements appropriés concernant le déclarant, ses coordonnées, les zones ou parties endommagées. Mentionner les références de convention d’assurance est un détail important. Mais la victime doit aussi préciser et citer les accidents réels ainsi que les sources considérées comme causes provoquant un dégât des eaux. Une fois signée par le déclarant, la proclamation peut être envoyée à la compagnie d’assurance pour être étudiée et justifiée avant évaluation et dédommagement. Un constat amiable peut être aussi dressé par la victime dans le cas où elle est la seule personne physique impliquée et touchée par les dégâts des eaux dans son milieu. Mais dans le cas où son voisin ou colocataire est concerné; la victime a l’obligation d’envoyer son assurance à la communauté. En fait la déclaration doit être complète et détaillant les circonstances survenues avant d’être déposée auprès de son assureur avant que ce dernier fasse son évaluation.

 

 

 

 

 

 

S’inscrire à un cours de salsa à Paris
Exposition photo : quel type de support choisir ?