Comment se passe une dermopigmentation ?

Dermopigmentation

La dermopigmentation trouve son intérêt dans de nombreux cas de figure, notamment pour dissimuler des cicatrices, pour redessiner les sourcils après une chimiothérapie ou masquer les imperfections de la peau dues à une maladie. Elle peut aussi être utilisée dans un but purement esthétique pour un maquillage permanent des sourcils, des cils ou des lèvres, par exemple. Mais à quoi consiste cette technique ? Comment les séances se déroulent-elles ? Quels gestes adopter pour l’entretenir ?

Qu’est-ce qu’une dermopigmentation ?

Appelée également maquillage permanent ou semi-permanent, la dermopigmentation est une technique de réparation du corps pour des raisons médicales ou esthétiques. Ainsi, une substance colorée ou pigment, est introduite dans le derme à l’aide d’un matériel spécifique afin de tracer un motif visible. Elle se diffère du tatouage par l’aiguille et les encres utilisées. Si les encres de la dermopigmentation contiennent de la glycérine, celles du tatouage sont composées d’eau et d’alcool. De plus, cette technique nécessite un appareil doté d’une aiguille plus fine pour des résultats plus précis et donnant un effet plus naturel.

Il est recommandé de bien hydrater la peau et d’éviter l’exposition au soleil, avant tout recours à cette méthode. Par ailleurs, il est judicieux de prendre certaines précautions, comme demander l’avis de son médecin avant de pratiquer le maquillage permanent. En effet, la dermopigmentation n’est pas conseillée pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’en cas d’allergies graves.

La technique de dermopigmentation 

Le praticien se sert d’un appareil spécifique avec un moteur qui anime une aiguille stérile jetable permettant l’implantation du pigment dans le derme. Ainsi, en fonction de la surface à traiter, il utilise une ou plusieurs pointes d’aiguille. La dermopigmentation peut être gênante selon la zone, bien qu’elle s’effectue, en général sans douleur. Une crème anesthésiante sera appliquée au préalable pour diminuer ces sensations d’inconfort.

Les pigments utilisés sont composés d’oxydes métalliques ou d’autres éléments organiques. Une vaste palette de couleurs est proposée afin de rapprocher le plus au ton de la peau de chacun. Les substances introduites sont toutes normalement testées en laboratoires et certifiées aux normes d’hygiène. Aussi, les aiguilles sont stériles, à usage unique et répondent aux normes européennes et internationales.

Le déroulement des séances de dermopigmentation

Généralement, la dermopigmentation nécessite trois séances. La première visite permet de faire le point sur le processus, le résultat, les prescriptions, les soins, le devis, la signature d’un formulaire de consentement et la prise de photo avant l’acte. La deuxième visite consiste à la première étape de la dermopigmentation. Ainsi, cela commence par l’application éventuelle d’une crème anesthésiante pour réduire les sensations de gêne. Puis, vient le choix de la couleur, en l’essayant directement sur la peau. Le processus peut démarrer après le tracé de la zone à traiter, et surtout avec le consentement de la personne. À la fin de la séance, des photos sont prises et toutes les instructions sont communiquées. Cette deuxième étape peut durer de 1 heure 30 à 3 heures selon la zone à pigmenter. Le praticien fixe un rendez-vous dans 3 à 4 semaines, pour la retouche. Cette séance permet de vérifier si le pigment s’est bien implanté et de rectifier la teinte le cas échéant. Ainsi, le praticien procède à une nouvelle dermopigmentation qui finalise l’acte et aboutit à l’effet naturel voulu.

La durée et l’entretien

La durée du maquillage permanent est fonction de la couleur choisie, de l’épaisseur de la peau ainsi que de la surface traitée. Pour les sourcils, il faut compter 2 à 4 ans, de même pour le maquillage de la paupière supérieure. La partie inférieure de la paupière, par contre, présente une durée plus courte à cause de l’humidité de cette zone due au déversement des larmes, estompant ainsi les pigments.

D’autre part, la dermopigmentation des lèvres dure environ 3 à 5 ans. Encore une fois, ces temps sont estimatifs et varient selon quelques facteurs, notamment le mode de vie de chacun. En effet, la pratique du sport peut raccourcir cette durée à cause de la transpiration. Il faut noter aussi que plus le praticien prend du temps dans la réalisation de l’acte, plus le maquillage dure.

Puisque la couleur obtenue s’estompe avec le temps, il est conseillé d’effectuer un entretien. Il s’agit de redéfinir le dessin et faire des retouches. Pendant la cicatrisation, il est conseillé d’hydrater la zone traitée, matin et soir, avec une crème conçue à cet effet. De plus, l’exposition au soleil, les bains de mer ou en piscine sont à éviter.

Bref, la dermopigmentation est plutôt un acte délicat dont il faut prioriser l’hygiène. D’ailleurs, le professionnel doit être certifié en Hygiène et salubrité et déclaré à l’Agence régionale sanitaire.

 

Où trouver de l’huile de CBD en France ?
Comment devenir un bon commercial et réussir dans la vente ?