Mode d’emploi des bandelettes urinaires

bandelettes urinaires

Vous pouvez utiliser une bandelette urinaire pour tester vous-même votre urine. C’est utile et simple dans de nombreuses situations. Les résultats de ces autotests doivent généralement être confirmés par une analyse complémentaire réalisée avec votre médecin. Ces bandelettes sont facilement disponibles en pharmacie et peuvent également être utilisées par les professionnels dans les cabinets médicaux ou les hôpitaux. Elles sont utilisées dans diverses situations.

Bandelette urinaire : c’est quoi ? 

Une bandelette urinaire BU ou urine dipstick en anglais est un outil de travail indispensable en médecine. Il s’agit d’un test peu coûteux et très simple qui peut être effectué à la maison ou au bureau et fournit des informations très utiles. Il existe de nombreuses marques parmi lesquelles choisir. Le fonctionnement des bandelettes urinaires permet un examen qualitatif de l’urine pour mieux déterminer le pH et tester l’urine pour la présence de corps cétoniques, de glucose, de globules blancs, de nitrite, de sang, de protéines, de bilirubine et d’urobilinogène. Son intérêt est essentiel pour l’ DIU ou dépistage des infections urinaires. Ces bandelettes urinaires sont de petites bandes de papier qui sont peintes sur les extrémités des réactifs chimiques. Ces derniers changeront de couleur lorsqu’ils entreront en contact avec l’urine. Il faut faire attention à la date de péremption indiquée par le fabricant et aux conditions de stockage et d’utilisation. Ces bandelettes sont facilement disponibles en pharmacie et peuvent également être utilisées par les professionnels dans les cabinets médicaux ou les hôpitaux. Elles sont utilisées dans diverses situations.

Bandelette urinaire : mode d’emploi

Le prélèvement d’urine doit être fait correctement pour ne pas fausser les résultats : avant d’uriner, lavez les parties intimes et vos mains avec du savon, des lingettes humides ou de la solution de Dakin. Uriner un peu dans une cuvette de toilette, sans garder un premier jet d’urines, ensuite arrêter d’uriner ; puis uriner dans un flacon. Trempez le papier test dans l’urine comme indiqué dans le mode d’emploi. Lisez ensuite le résultat en observant la couleur du papier test et le temps d’attente, environ une minute, précisée par le fabricant. De nombreux tests d’urine peuvent être utilisés comme bandelettes de test à plonger dans l’urine fraîchement collectée. Ces barres permettent des inspections rapides, qui peuvent orienter le diagnostic ou nécessiter des inspections complémentaires plus approfondies. Après le temps de réaction chimique, qui dépend du paramètre mesuré, une bandelette urinaire est lue à l’aide d’une échelle colorimétrique généralement imprimée sur son emballage. En comparant cette couleur de chaque carré sur l’échelle, vous pouvez comprendre cette concentration, l’absence ou présence de certains éléments. Les personnes atteintes de diabète peuvent trouver avantageux d’utiliser une seule bandelette à usage unique pour vérifier temporairement cette concentration de glucose et de cétones dans l’urine.

Bandelettes multi-usages urinaires

Les bandelettes urinaires multi-usages permettent de tester plusieurs paramètres de l’urine en un seul examen. Selon les éléments pouvant être détectés ou mesurés, on peut citer le glucose, un sucre que nos cellules nourrissent. Un taux de sucre dans le sang supérieur à 1,8 g/l peut provoquer une augmentation du taux de glucose dans les urines, ce qui peut diagnostiquer un diabète ou déterminer des traitements antidiabétiques déséquilibrés. Pour les corps cétoniques, si le diabète n’est pas traité ou mal contrôlé, ou quand les hommes ont cette alimentation très déséquilibrée, comme un régime extrêmement pauvre en calories, ces substances apparaîtront dans les urines. Le pH, une urine acide ou alcaline peut indiquer qu’il peut y avoir un déséquilibre acido-basique dans le corps. Un pH alcalin persistant peut indiquer les infections urinaires. Pour les protéines, généralement, il y a peu des protéines dans l’urine. Des niveaux élevés de protéines dans l’urine peuvent indiquer une maladie rénale, comme le diabète ou l’hypertension artérielle. Trop de globules rouges dans l’urine sont souvent associés à une inflammation, des calculs, une maladie rénale ou parfois des tumeurs des reins ou de la vessie. Il peut aussi être le résultat d’un déséquilibre du traitement anticoagulant.

Indications et interprétations

Le bilan de l’infection repose principalement sur l’examen clinique, et le papier d’analyse d’urines n’est qu’un matériel médical de dépistage. Les bandelettes urinaires peuvent évaluer en urgence la possibilité d’une infection urinaire. Si les bandes de nitrites et de globules blancs sont positives, l’examen cytobactérien de l’ECBU urinaire doit être complété pour comprendre le spectre bactérien et antibactérien. Les performances diagnostiques de BU varient selon le sexe : pour les femmes atteintes de cystite simples, la BU est un seul test recommandé. La présence d’urine de globules blancs et de nitrites est un signe de bactériurie et est suffisante pour démarrer le traitement. Chez l’homme présentant des signes fonctionnels urinaires, un test urinaire négatif n’exclut pas ce diagnostic faible valeur de prédictive négative ou d’IU. L’ECBU ou examen cytobactériologique des urines enregistre l’infection et oriente le traitement. Par conséquent, chez les hommes, BU est recommandé, et ECBU est essentiel. Chez le nourrisson, ce dépistage des infections urinaires comprend l’utilisation de papiers d’analyse d’urines à partir de 1 mois. 

Sevrage tabagique : l’efficacité de la cigarette électronique
Quelle cigarette électronique pour vapoter du CBD ?